Conditions traitées par acupuncture : la perspective scientifique

Dans les dernières années, certains gouvernements ont entrepris une revue de l’état des données scientifiques sur l’efficacité de l’acupuncture pour soulager des conditions de santé. Notamment, le Département des anciens combattants des États-Unis, ainsi que le Département des anciens combattants de l’Australie, ont réalisé des études d’envergure à cet effet, produisant les rapports Acupuncture Evidence Maps (États-Unis, 2014) et Alternative Therapies Review (Australie, 2010).

“Il n’est plus possible  aujourd’hui de dire que l’efficacité de l’acupuncture est obtenue grâce à l’effet placebo ou seulement utile pour traiter les douleurs musculo-squelettiques!”

– Steven Janz,
Acupuncture Evidence Project: A Comparative Literature Review (2017)

Le Acupuncture Evidence Project: A Comparative Literature Review a poursuivi le travail de synthèse entrepris par ces deux institutions afin d’intégrer les plus récentes études. Leur rapport de 2017 constitue à ce jour l’une des références les plus à jour et complètes portant sur l’état de la recherche en acupuncture. Il analyse le statut de la recherche sur l’usage de l’acupuncture pour 122 conditions de santé.

Le rapport Acupuncture Evidence Project : A Comparative Literature Review grade ainsi l’efficacité de l’acupuncture en 4 catégories : 

1 – Preuves scientifiques d’un effet positif
de l’acupuncture sur la condition de santé
8 conditions sont dans cette catégorie: migraine, maux de tête, douleur chronique au dos, rhinite allergique, ostéoarthrite du genou, nausée et vomissement de chimiothérapie, nausée et vomissement post-opératoire, douleurs post-opératoires.
2 – Preuves scientifique d’un effet positif potentiel
(Les preuves sont positives, importantes, mais insuffisantes en qualité ou quantité. Plus d’études sont nécessaires.)
38 conditions sont dans cette catégorie, dont:
plusieurs type de douleur, l’anxiété, constipation, depression, insomnie, syndrome du colon irritable, bouffée de chaleur de ménopause, obésité, syndrome de choc post-traumatique, syndrome des jambes sans repos, arrêt de tabac (horizon: 3 mois)
3-  Preuves scientifiques insuffisantes ou contradictoires
(Les études scientifiques démontrant un effet positif sont de trop faibles qualité, ou ont des résultats contradictoires. Plus d’études sont nécessaires.)
71 conditions sont dans cette catégorie, dont:
syndrome de fatigue chronique, syndrome prémenstruel, dysménorrhée, arthrite rhumatoïde, fibromyalgie, induire l’accouchement, certaines addictions, certains problèmes de fertilité, dépression post-partum, Alzheimer, TDAH, paralysie de Bell, syndrome du tunnel carpien
4- Pas d’effet
(Les preuves scientifiques démontrent aucun bénéfice)
5 conditions sont dans cette catégorie : certaines dépendances (alcool, cocaine), épilepsie, nausée de grossesse, arrêt tabagique (horizon: plus de 3 mois)
Note: Par soucis de synthèse, je n’ai repris dans le tableau que les conditions les plus communes pour lesquelles on me consulte en acupuncture. Pour la liste de l’ensemble des 122 conditions et leur niveau de preuves scientifiques, je vous invite à consulter le rapport dans son ensemble. Il contient une mine d’information et de références à une panoplie d’études scientifiques en acupuncture.

L’acupuncture étant une médecine traditionnelle, son champ d’action s’est développé sur des millénaires. La recherche scientifique n’a pas encore pu couvrir l’étendue de son usage traditionnel. Avec l’avancement de la recherche, nous aurons davantage d’information sur l’état de l’efficacité des traitements d’acupuncture, sur un spectre grandissant de conditions.


Pour connaître l’état de la recherche scientifique sur une condition de santé en particulier, consultez la section Conditions traitées ou contactez-moi. Il me fera plaisir de répondre à vos questions.

Pour en savoir davantage sur :

Les mécanismes d’action de l’acupuncture
La qualité de la recherche scientifique en acupuncture